Test du synthétiseur Moog Sub 37

Michel26 novembre 2020

Moog est l’une des marques les plus iconiques du monde des synthétiseurs. Créée durant les années 60 par Robert Moog, lorsqu'il était étudiant. Cette marque a su se démarquer en créant des synthétiseurs analogiques haut de gamme qui ont façonné et influencé le monde de la musique contemporaine. Réputée pour la qualité des composants internes et également la finition externe de ses synthétiseurs Moog reste aujourd’hui une valeur sûre pour tout producteur/musicien en quête de qualité et de fiabilité. Le moog sub 37 est un des derniers héritiers de la dynastie Moog. Mais, au final, que vaut ce synthétiseur haut de gamme?

Points Forts
  • Une qualité de son professionnelle (typique des synthétiseurs Moog)
  • Deux oscillateurs analogiques très flexibles
  • L'arpégiateur intégré bourré de fonctionalités
  • L'aftertouch intégré au clavier
  • Controlable via PC ou Mac
Points Faibles
  • Pas de sortie CV
  • 37 touches qui peuvent être limitantes pour les utilisateurs les plus expérimentés
Notre avis

Spécifications

  • Monophonique / Duo-Paraphonique
  • 37 touches, sensibles à la vitesse
  • Ecran rétroéclairé
  • Séquenceur avec accent et swing
  • Retarder, Attaquer, Retenir, Décroître, Maintenir, Libérer des enveloppes
  • 256 Presets
  • Arpégiateur et séquenceur pas à pas synchronisables
  • Filtres de coupure et de résonance
  • Sorties audio out et casque

Lorsque des musiciens entendent le terme "synthétiseur analogique", ils peuvent avoir un petit sourire sur le visage. C'est probablement parce qu'ils pensent aux légendaires synthétiseurs Moog. Ce qu'ils connaissent, c'est probablement le son de synthé analogique le plus gros et le plus chaleureux du marché actuel. Depuis quelques années, les synthétiseurs analogiques retrouvent leur popularité auprès du grand public. Avec la baisse des prix de ces synthétiseurs autrefois réservés à une élite, il est désormais possible pour tout un chacun de se créer son propre home studio. C’est tout naturellement que Moog nous a sorti le Sub 37, un synthétiseur monophonique qui en a sous le capot !

Un synthétiseur d’exception

Une des qualités les plus remarquables du Moog Sub 37, c’est son caractère et sa précision. Etonnamment polyvalent pour un synthétiseur monophonique, le Moog Sub37 en a sous le capot ! Pour commencer, ce synthétiseur est beau. On sait que les goûts et les couleurs ça ne se discute pas. Mais comment ne pas craquer pour ce synthétiseur doté d’une finition mélangeant bois, aluminium et acier à la croisée des mondes entre le vintage avec le moderne ?

Son panneau de contrôle incliné est très bien pensé et très complet ! Peut-être trop pour certains musiciens qui seraient plus habitués aux synthétiseurs numériques, bourrés de presets ! Le panneau de contrôle du synthétiseur ne comporte pas mois de 35 potards, 5 sélecteurs rotatifs, 74 poussoirs rétroéclairés et 35 diodes. Le Moog Sub 37 est un véritable vaisseau spatial qui vous enverra vers des mondes musicaux inconnus…

Le clavier du Sub 37 est également très agréable à jouer. Proposant un total de 37 touches semi-lestées sur 3 octaves, ce petit Moog est sensible à la vélocité et à la pression. Concrètement le son sera moins intense si vous appuyez doucement et plus intense si vous appuyez fort sur les touches, comme lorsque l’on joue d’un piano traditionnel.

En bref, ce synthétiseur respire le haut de gamme et la qualité. Au-delà de son intérêt musical, le premier effet apporté par ce synthétiseur analogique est visuel. Pour un musicien, il est également important d’évoluer avec  un synthétiseur qui nous plait, aussi bien musicalement que visuellement car, au final, nos instruments sont nos compagnons d’aventures musicales…Jouer de la musique, c’est un métier comme cela peut être un passe-temps mais dans tous les cas cela prend du temps, alors autant jouer d’instruments qui nous donnent envie de jouer et composer !

La qualité sonore du Moog Sub 37

Souvent comparé au Minimoog, un synthétiseur analogique produit par Moog durant les années 70, le Sub 37 possède un son propre et plus précis que son grand frère. Les filtres et oscillateur, inspirés du Moog Voyager (sorti en 2002) sont très bons. Avec le design, le son est un des grands points forts de ce synthétiseur. Proposant pas moins de 250 presets disponibles, Moog a su innover vous proposant toute une palette de sons pouvant s’intégrer dans n’importe quel genre musical. Ainsi découvrez cette musique ci-dessous, composée à 95% avec un Moog Sub 37.

Comme vous pouvez le constater, ce synthétiseur est également capable de réaliser des percussions grâce à ses multiples enveloppes, la souplesse de ses filtres et oscillateurs ainsi que son générateur de bruit blanc.

Le Moog Sub 37, un synthétiseur monophonique bien équipé!

Comme expliqué précédemment, le Moog Sub 37 est un synthétiseur monophonique c'est-à-dire que vous ne pouvez jouer qu'une seule note à la fois, et bien que ce synthé soit excellent dans ce domaine, j'apprécie vraiment le mode poly qui transforme le synthé en un synthé polyphonique grâce à ses 2 oscillateurs qui, dans ce mode, deviennent indépendants.

Si vous n'êtes pas familier avec les oscillateurs, ce sont des modules qui génèrent les ondes sonores qui sortent de votre synthétiseur. Le Sub 37 vous permet de faire fonctionner deux oscillateurs à la fois. Chaque oscillateur peut créer différentes formes d’ondes (ex : carré, dent de scie, bruit blanc, onde sinusoïdale, etc.). En combinant ces formes d’ondes, vous obtiendrez une palette infinie de sonorités, la seule limite est votre imagination !

Mon combo préféré est l'onde sinusoïdale (sine wave), un son rond et doux mélangée avec une onde en dent de scie (saw wave). Cela arrondit et épaissit la saveur de l'ensemble du son, ce qui ne fait qu'ajouter au fameux « gras » du typique des synthétiseurs Moog.

Parlons des présélections. Il y en a environ 250, de quoi démarrer avec de nombreux indices sur les capacités de ce synthétiseur d’exception ! Lorsque vous aurez dompté ce synthétiseur, il sera également possible de créer vos propres sons et découvrir la totalité de la palette sonore du Sub 37.

Un arpégiateur intégré au Moog Sub 37

L'arpégiateur Moog est l'un de mes préférés de tous les temps. Il y a des options pour faire des tonnes de motifs différents, et il y a aussi un séquenceur pas à pas qui vous permet d’ajouter progressivement des notes afin de séquencer des mélodies. J'adore utiliser ce genre de fonctionnalités pour l'écriture et la production musicale, et je vous recommande de faire de même si vous souhaitez utiliser des synthés pour l'enregistrement et la production.

Les sorties audios du Sub 37

En ce qui concerne la jouabilité, j'apprécie qu'il y ait des sorties audio et casque, avec la possibilité de changer le volume séparément pour chaque sortie. Ainsi, par exemple, si je voulais me mettre en sourdine sur scène mais choisir un nouveau son et le tester, je pourrais le faire. Le site web de l'association présente en détail toutes les fonctionnalités et toutes les spécifications techniques, si vous souhaitez en savoir plus.

Sub 37 Vs La compétition

Comme nous sommes très généreux chez Rythme Audio, nous allons également faire quelques comparaisons avec d’autres synthétiseurs du marché

Sub 37 Vs The Pro 2

Les synthétiseurs de Dave Smith sont sans doute parmi les concurrents les légitimes face aux Moog. Lorsqu'une marque innove, les autres le font aussi, dans l'espoir de conquérir et gagner la première place sur le marché très concurrentiel des synthés. Le Pro 2 est l'un de ces concurrents. Comme le Moog Sub 37, il est à la fois monophonique et paraphonique, ce qui signifie que vous pouvez obtenir jusqu'à une polyphonie de quatre notes quand vous en avez besoin. Un point intéressant pour les claviéristes cherchant à pouvoir plaquer des accords sur leur synthétiseur. Mais cela a un prix : le Moog Subsequent 37 vaut 1400€ neuf contre 2000€ pour le Dave Smith Pro 2.

Un des avantages du Pro 2 c’est son clavier de 49 touches contre 37 chez le Moob Sub 37 (ou Subsequent 37). En ce qui concerne le son, le pro2 joue dans la cour des grands. Il est capable de générer un son analogique très gras et vivant.  Peut être un poil moins que le Sub 37 maison s’en rapproche grandement ! Moog, reste la référence ultime en ce qui concerne les synthétiseurs analogiques. Néanmoins avec son clavier de qualité aux touches sensibles à la vélocité et sa qualité de son, le Pro 2 reste une alternative de choix face au moog !